DESCRIPTION PLAQUES grands diamètres

Les plaques OVERPIPE ont été développées en collaboration avec la Direction de la recherche de GDF Suez pour offrir une alternative aux dalles béton.

Epaisses de 15 mm et d’une longueur de 1800 mm, elles ont des largeurs de 1250 mm à 1600 mm et sont destinées à protéger des canalisations enterrées de grand diamètre (gaz HP, hydrocarbures, etc…)

Réalisées en PEHD injecté, elles résistent à l’agression d’une pelle mécanique de 32 tonnes sans perdre leur intégrité.

Elles sont dotées de caractéristiques dédiées :

Elles comportent des trous sur toute leur surface pour permettre l’écoulement de l’eau et ne pas perturber la mesure de la protection cathodique. Naturellement les trous sont réalisés par moulage et non  par percement ultérieur qui fragiliserait la plaque
Elles sont revêtues sur leurs deux faces de picots antidérapants pour faciliter la manutention et éviter les accidents de plain-pied.
Elles sont de couleur pleine masse (traitée anti-UV), afin de constituer un signal avertisseur immanquable (couleur selon la nature du réseau).
Elles comportent un message avertisseur en relief. Inclus dans le moule, sa durée de vie est celle de la plaque. Il est entièrement personnalisable.
Les plaques OVERPIPE  s’assemblent par superposition (10 cm de recouvrement) ou par juxtaposition et sont reliées par des attaches en PEHD.

Légères (de 30 à 40 kilos selon modèles), elles sont particulièrement faciles à poser, et peuvent également être aisément retirées pour permettre l’examen ou la réparation de la canalisation.

Les plaques OVERPIPE sont conformes aux prescriptions de l’arrêté du 4 août 2006 portant règlement de sécurité des canalisations de transport de gaz, d’hydrocarbures et de produits chimiques.

Elles répondent aussi aux spécifications du guide GESIP 2008/02 (révision 2014) définissant les caractéristiques des mesures compensatoires de sécurité et aux standards de GRT Gaz, Air Liquide, Fluxis  et TIGF. La réglementation française leur reconnaît un coefficient de réduction de risque de 0.01 (GESIP 2008/01).